Tag: collaboratif

Gestion de projets : quelques outils en ligne

Posted by – November 5, 2008

Un de nos apprentis ingénieurs m’a demandé conseil sur les outils de gestions de projets, en mode collaboratif.

En gros, les besoins remontés étaient :

  • en ligne
  • accès par plusieurs membres d’une équipe
  • avoir la possibilité de déposer des fichiers
  • repository de sources

Parmi les applications disponibles, une liste non exhaustive de ce qu’il peut exister :

  • Google Code : gratuit – intégration SVN (rajoutez bien entendu TortoiseSVN), Wiki, dépôt de fichiers, plusieurs membres. Je l’utilise pour mes exemples de codes, et ça marche plutôt pas mal (http://code.google.com/p/mysampleapp)
  • Redmine : gratuit – certainement le challenger (développé en Ruby On Rails) le plus sérieux à Trac (en python et un peu une galère sans nom pour l’installer) – à héberger chez vous.
  • GitHub : gratuit pour une version allégée – intégration Git, interface très bien faite (à la Web2), user friendly dira-t-on et une approche sociale, Wiki, indicateurs graphiques (commits, langages utilisés, …) – beaucoup de projets RoR sont gérés sur cette plateforme. Git, développé à l’origine par Linus pour gérer les sources du noyau en mode distribué. Au passage, un cheatsheet sur Git.
  • Codeplex : la plateforme MS d’hébergement de projets. Intégration TFS / SVN, Wiki, stats., évolutions proposées aux votes. Pour l’avoir essayé, l’inscription est assez laborieuse, et surtout, si votre projet n’est pas actif, il est, purement et simplement effacé.

Pour une gestion de plus haut niveau, c’est à dire, liste de tâches, milestones, on pensera à Basecamp, gratuit pour une utilisation légère (1 projet) : interface simple, usage cohérente d’Ajax, intégration OpenId, pratique pour ne rien oublier.

Comment ça marche dokuWiki ?

Posted by – July 19, 2007

dokuWiki est un moteur de Wiki opensource, qui a la particularité de fonctionner sans base de données. Un wiki est très utile pour documenter, d’autant plus lorsqu’on travaille en équipe, cela permet une synergie et un travail en mode collaboratif, bien mieux que de la documentation Word ou OpenOffice.

Un résumé de ses fonctionnalités : historique des versions, interface ergonomique et utilisation d’Ajax (mode brouillon, correcteur orthographique, recherche), ne nécessite pas de base de données, table des matières automatisée, RSS/Atom, Opensearch, URLs courtes, nombreux plugins.

Parmi les plugins à avoir :

  • notes : permet d’écrire des notes bien visibles
  • box : offre la possibilité de faire des boites personnalisables

Ceux-là seront à installer dans ~/lib/plugins , et activer par le biais de l’interface d’administration (/doku.php/start?do=admin).

Le correcteur orthographique est bien pratique, et reste bien géré sous dokuWiki (en Ajax), il requiert aspell et son dictionnaire aspell-fr (ou toute langue qui vous plaira) :

  • apt-get install aspell
  • apt-get install aspell-fr

et l’activer dans les paramètres de configuration de dokuWiki (doku.php/start?do=admin&page=config).

Dans les paramètres, j’aime aussi les URL esthétiques, voir la section Paramètres avancées.

Le wiki est installé sur votre serveur Web préféré, il reste à écrire une nouvelle page.

Le principe est simple : tout accès à une page inexistante permet de la créer : par exemple, http://monsite/doku.php/manouvellepage ouvrira une page avec un bouton Créer cette page, rien de plus simple.

Il vous reste à apprendre la syntaxe du wiki pour formater le texte, accéder à d’autres parties du wiki, ou faire des sections (les =).